Les résultats du premier tour

Quelques mots sur ce premier tour des départementales partielles, écrits dans le TGV qui me ramène de Grenoble vers notre bonne ville de Corbeil-Essonnes.

Il faut d’abord déplorer la très faible participation (moins de 11 %), encore plus faible que celle que l’on pouvait prévoir pour une élection partielle. C’est une tendance qu’il faut regretter et combattre car elle affaiblit notre démocratie.

Les résultats sont les suivants :

1. Jean-Pierre Bechter (LR) : 35,06 %
2. Elsa Touré (LFI soutenue par le Printemps et le PCF) : 21,76 %
3. Grégory Saillol (RN) : 13,73 %
4. Jacques Picard (EELV soutenu par Génération·s) : 10,79 %
5. Jean-Philippe Dugault (LREM) : 9,58 %
6. Jérôme Brézillon (Conseiller municipal et communautaire): 9,06 %

Compte tenu du pourcentage très faible de votants, il n’est pas possible de tirer des conclusions politiques très fiables de ces chiffres. On peut néanmoins déceler avec prudence quelques tendances :

1. La droite municipale sort en tête mais n’a pas réussi à mobiliser. Avec 35% des voix, Jean-Pierre Bechter n’est plus l’homme à qui une forte majorité fait confiance et il peut être battu au second tour.

2. Elsa Touré, candidate jeune et disposant de peu de moyens réussit une percée remarquable. Pour n’avoir pas approuvé la création du Printemps de Corbeil-Essonnes, je reconnais néanmoins que le travail effectué a payé. Elsa est en position de conquérir le siège qu’occupait Serge Dassault.

3. Le Front National, ripoliné Rassemblement National, obtient un score significatif mais recule par rapport à son score au dernier scrutin de même ordre.

4. Jacques Picard, que je soutenais au premier tour avec mes camarades de Génération·s fait un bon score dans des circonstances difficiles. Ce score montre l’attachement de nombreux corbeil-Essonnois à l’écologie mais aussi leur refus de se soumettre aux oukases de la France soumise à Mélenchon. Ses électeurs constituent une réserve de voix qui doit contribuer à l’élection d’Elsa.

5. Le candidat de La République en Marche et Jérôme Brézillon Conseiller Municipal et Conseiller communautaire, font moins bien que Jacques Picard. Les habitants de notre ville qui faisaient confiance à Emmanuel Macron commencent sans doute à déchanter et l’électorat socialiste continue de se déliter,.

L’essentiel à retenir est que le deuxième tour verra s’affonter un représentant de la droite et une représentante de la gauche.

Dans ce genre de situation, les militants de Génération·s ne négocient rien et n’hésitent pas. Nous appelons à voter pour Elsa Touré dimanche prochain.

Elle porte les espoirs de toute la gauche, de tous les écologistes et de tous les démocrates  !

4 réflexions sur « Les résultats du premier tour »

  1. Donc vous donnez un blanc-seing aux oukases hégémoniques de LFI et aux bidouillages politiciens d’un Bruno Piriou.
    [Non, mais je respecte le vote des électeurs et je préfère une candiddate de gauche à Jean-Pierre Bechter. D’autre part, je ne crois pas, le temps ayant passé, que l’on puisse réduire le Printemps de Corbeil-Essonnes à un groupe manipulé par Bruno Piriou. La réalité est un peu plus complexe. SR.]

  2. Bonjour,

    Bechter c’est hors de question !

    J’ai très bien connu la villeensemble et la main mise de certains du PCF sur cette association qui devait faire une place aux non-encartés et qui au final a vu le PCF n’en faire qu’à sa tête ! Résultat 3 échecs de suite…

    Alors après génération citoyenne, Lavillensemble et maintenant le printemps de Corbeil, des noms différents mais toujours le même principe et au bout des idées dépassées, des méthodes d’un autre âge, etc.

    Je n’irai pas voter, ces deux candidats avec des méthodes différentes ne me représentent pas du tout !

    Filou91

    1. Bonjour,
      Mainmise du PCF ? Alors que Bruno Piriou l’a sapé de l’intérieur et a adhéré ensuite à La France insoumise. Chaque élection perdue est due à la versatilité politicienne de Bruno Piriou, non pas à cause du PCF local qui est bien trop pusillanime pour être responsable de quoi que ce soit…

  3. Bonjour,

    11.28% des inscrits, on doit pas être loin du record !!!

    Macron réforme à tout va, il faudrait que les parties politiques en face de même en écoutant et en entendant les gens pas seulement les militants acquits à la cause mais au-delà.

    Enfermé dans leurs dogmes, refusant de faire sauter les tabous, les parties de gauche refusent obstinément d’entendre les appels lancés par les français. Résultats, c’est échec sur échec sauf quand un autre parti est englué dans des affaires judiciaires et encore…

    il y a des sujets impossibles à aborder sans se faire traiter de tous les noms par une gauche qui se dit traditionnellement ouverte au dialogue. J’ai quitté cette gauche il y a une dizaine d’année et croyez moi je ne suis pas prêt d’y revenir…

    Filou91

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *