Une ving­taine de mili­tants d’Evry Pales­tine, de RiSo­li­da­rité Pales­tine, de l’Oli­vier-AFPS Cor­beil-Esson­nes (dont je suis adhé­rent) et du Col­lec­tif Pales­tine Nord-Essonne.

Nous étions là, dis­cu­tant avec les clients de Car­re­four et leur fai­sant signer des car­tes qui seront envoyées au Direc­teur du maga­sin, au PDG de Car­re­four et au minis­tre des Affai­res étran­gè­res pour leur deman­der que les pro­duits pro­ve­nant des colo­nies israé­lien­nes ins­tal­lées en Pales­tine occu­pée ne soient plus com­mer­cia­li­sés en France et qu’en atten­dant on ne les achète plus.

L’accueil des clients de Car­re­four a été bon, envi­ron 80 per­son­nes ont signé nos car­tes, beau­coup ont dis­cuté avec nous et apporté leur sou­tien à notre mani­fes­ta­tion. Notre cam­pa­gne se déve­loppe dans un moment très dif­fi­cile pour les pales­ti­niens. Israel refuse toute solu­tion basée sur le droit, la jeu­nesse pales­ti­nienne se révolte et de nom­breux mani­fes­tants sont tués ou bles­sés. La Pales­tine a besoin plus que jamais de notre soli­da­rité.

Dans cette période où le mili­tan­tisme est fai­ble, où l’action col­lec­tive mar­que le pas, il est récon­for­tant que nous puis­sions orga­ni­ser de tel­les actions avec suc­cès, preuve que nous som­mes atteints, comme le disait le poète pales­ti­nien Mah­moud Dar­wich, “d’un mal incu­ra­ble qui s’appelle l’espoir”.

a3.jpg

a1.jpg

a4.jpg