Cette soi­rée fut agréa­ble et réus­sie.

D’abord par l’affluence, envi­ron 150 per­son­nes, qui mon­tre que beau­coup de nos con­ci­toyens sou­hai­tent mani­fes­ter leur atta­che­ment au Front de Gau­che; ensuite par la con­vi­via­lité et l’aspect fes­tif de la soi­rée, enfin et sur­tout en rai­son du con­tenu de l’inter­ven­tion de notre cama­rade.

A vrai dire, on pou­vait être un peu sur­pris par l’atmo­sphère qu’on décou­vrait en entrant, plus boîte de nuit que préau d’école, mais je crois que c’était une bonne idée de deman­der à un excel­lent groupe, très dyna­mi­que, de com­men­cer cette ren­con­tre. Il s’agis­sait du groupe de Cor­beil-esson­nes Balto Par­randa.

Bruno Piriou prit ensuite la parole dans une inter­ven­tion très claire. Je par­tage son diag­nos­tic de la situa­tion poli­ti­que, le chan­ge­ment qui ne vient pas, la néces­sité de mobi­li­ser, avec le Front de Gau­che, con­tre l’aus­té­rité.

Sur la situa­tion locale, j’ai trouvé inté­res­san­tes les pro­po­si­tions d’action pour aider nos con­ci­toyens, pour être à leurs côtés dans leur vie quo­ti­dienne, qu’il s’agisse d’orga­ni­ser les loca­tai­res, de regrou­per les parents d’élè­ves ou de lut­ter avec les chô­meurs. Je prends comme Bruno très au sérieux l’enquête pré­li­mi­naire pour faire la lumière sur le “Sys­tème Das­sault” dont je vous ai parlé et dont je vous repar­le­rai bien­tôt.

Pour la pré­pa­ra­tion des muni­ci­pa­les, notre jeune Con­seiller Géné­ral sou­haite un renou­vel­le­ment des géné­ra­tions. Il sou­haite aussi trou­ver une manière nou­velle de ras­sem­bler. Autant de ques­tions qu’il fau­dra dis­cu­ter fra­ter­nel­le­ment le moment venu pour faire gagner le Front de Gau­che.

J’ai noté que l’assis­tance, il s’agis­sait de voeux et non d’une réu­nion poli­ti­que pro­pre­ment dite, était très variée du point de vue des idées. Com­mu­nis­tes, socia­lis­tes, non encar­tés… Je n’ai pas vu de verts, mais dans ce domaine, je suis un peu dal­to­nien…

La soi­rée devait se pour­sui­vre par un nou­veau con­cert d’un autre groupe cor­beil-esson­nois, Sir Nam, quand j’ai quitté cette sym­pa­thi­que mani­fes­ta­tion.

Retour en 35 ima­ges sur cette belle soi­rée où il n’était pas très facile de faire des pho­tos en rai­son du man­que de lumière, boîte de nuit oblige…









          Car­los Da silva, notre député, écoute atten­ti­ve­ment l’inter­ven­tion de Bruno Piriou.

          Car­los Da Silva, Carla Dugault et Alain Miglos.

          Josette Fer­nand, qui fut con­seillère muni­ci­pale pen­dant 12 ans s’entre­tient avec son député, Car­los Da Silva,

          Michel Nouaille.





          Faten Subhi, rayon­nante.

          Bruno Piriou, Gaël Bla­chère qui fut pré­si­dente de La Ville Ensem­ble et Cathe­rine Gau­dry.





          Joël Roret et Natha­lie Bou­lay-Lau­rent.











          Anne-Marie Mar­son, infa­ti­ga­ble mili­tante.

          Bonne sur­prise : Karima el kharty était là !



          Gene­viève Sevin.



          Danielle Ridou et Dina Baca­lexi, mutine.












          Axel Féli­cité.