Pri­ce­wa­te­rhou­se­Coo­pers vient de publier son édi­tion annuelle du clas­se­ment des prin­ci­paux édi­teurs de logi­ciels fran­çais dans le cadre de l’ini­tia­tive Euro­soft­wa­re100 lan­cée en 2008 par l’Asso­cia­tion Fran­çaise des Edi­teurs de Logi­ciels, la Euro­pean Soft­ware Asso­cia­tion et Pri­ce­wa­te­rhou­se­Coo­pers.

Je retiens plu­sieurs points.

1. Les 10 pre­miers édi­teurs fran­çais clas­sés par reve­nus en 2009 sont Das­sault Sys­tè­mes (1 100 mil­lions d’euros de chif­fre d’affai­res Edi­tion Monde), Murex (165), Cegid (161), Cege­dim (135), Axway (Sopra Group) (135), Line­data Ser­vi­ces (113), GFI Infor­ma­ti­que (110), Sword (96), Avan­quest (82) et Sophis (56).

2. Le sec­teur appa­raît d’ores et déjà très con­cen­tré puis­que le pre­mier édi­teur (Das­sault Sys­tè­mes) réa­lise 31 % du chif­fre d’affai­res logi­ciels du top 100 et les 10 pre­miers du clas­se­ment, 61 % du total. Cette remar­que per­met de se ren­dre compte au pas­sage de l’impor­tance de Das­sault Sys­tè­mes et de son dyna­misme puisqu’il réa­lise l’essen­tiel de son chif­fre d’affaire à l’expor­ta­tion.

3. Con­trai­re­ment à ce que pen­sent pro­ba­ble­ment beau­coup de fran­çais, l’indus­trie fran­çaise du logi­ciel occupe une place très modeste dans le monde (2 %) c’est à dire 9 fois moins que la seule entre­prise Micro­soft et 4 fois moins qu’ IBM ou Ora­cle.

4. Notre indus­trie rela­ti­ve­ment fai­ble en volume reste heu­reu­se­ment très expor­ta­trice, en tous cas pour les plus grands acteurs. Les 10 pre­miers édi­teurs expor­tent les trois quarts de leur pro­duc­tion.

5. Ce sec­teur de notre indus­trie a plu­tôt mieux résisté que d’autres à la crise. Le chif­fre d’affai­res des 100 pre­miers édi­teurs n’a baissé que de 1,4 % en 2009 par rap­port à 2008.

6. Il est pro­ba­ble que que d’autres fusions ou regrou­pe­ments inter­vien­dront dans le sec­teur car à côté des grands acteurs dont je viens de par­ler, beau­coup d’entre­pri­ses sont de petite taille et donc peu armées pour réus­sir dura­ble­ment sur ce mar­ché.

7. L’une des don­nées impor­tan­tes de l’évo­lu­tion du sec­teur que l’étude n’évo­que pas est la délo­ca­li­sa­tion de la pro­duc­tion du logi­ciel mais c’est une autre his­toire…

Télé­char­ger l’étude