Le blog de Sylvain Renard

Keyword - Serge Dassault

Forum des associations à Corbeil-Essonnes

a10.jpg

Je veux évo­quer briè­ve­ment ce soir ma visite au Forum des asso­cia­tions de Cor­beil-Esson­nes qui se pour­suit demain. Je vous con­seille de vous ren­dre au Palais des sports demain diman­che.

Lire la suite

Système Dassault : une décision positive

Le rejet, annoncé hier, du recours déposé par Serge Das­sault pour faire annu­ler l’essen­tiel de l’enquête en cours sur les achats de votes sup­po­sés dans notre ville, est une bonne nou­velle.

L’enquête va donc se pour­sui­vre mais notre ancien Maire peut encore se pour­voir en cas­sa­tion pour con­tes­ter cette déci­sion de la Cour d’Appel.

En tant que Par­tie Civile je me féli­cite de la déci­sion qui vient d’inter­ve­nir et j’attends serei­ne­ment la fin de l’ins­truc­tion… et le pro­cès qui doit sui­vre.

La gauche, la droite, le fou et l'aventure

candidats.jpg

Quel­ques réflexions à pro­pos de cette cam­pa­gne que nous menons pour les élec­tions dépar­te­men­ta­les des 22 et 23 mars pro­chains.

Lire la suite

Affaire Dassault : Je me suis constitué partie civile

sr.jpg

Quel­ques mots pour vous infor­mer de l’état de l’ins­truc­tion en cours et de la déci­sion que j’ai prise.

Lire la suite

Commémoration du 11 novembre 1918.

a1.jpg

Après un défilé qui est parti de la place Gali­gnani, c’est comme cha­que année devant le monu­ment aux morts de notre ville qu’a été com­mé­moré le 11 novem­bre 1918. Rap­pe­lons au pas­sage, que depuis 2011, le 11 novem­bre est aussi le jour d’hom­mage à tous les morts pour la France.

Lire la suite

Sylvie Andrieux condamnée en appel

andrieux.jpg

La dépu­tée Syl­vie Andrieux (ex-PS) a été con­dam­née aujourd’hui en appel à 4 ans de pri­son dont un ferme, 100 000 euros d’amende et 5 ans d’iné­li­gi­bi­lité pour détour­ne­ments de fonds publics. Syl­vie Andrieux devra en outre ver­ser 716 593 euros de dom­ma­ges et inté­rêts soli­dai­re­ment avec d’autres pré­ve­nus. Son avo­cat a annoncé son inten­tion de se pour­voir en cas­sa­tion.

Lire la suite

Inauguration de la foire de Corbeil-Essonnes

a1.jpg (Serge Das­sault coupe le ruban de l’inau­gu­ra­tion de la 66e foire de Cor­beil-Esson­nes en com­pa­gnie de Jac­ques Picard, Con­seiller Régio­nal, Jean-Pierre Bech­ter, Maire de notre ville et Car­los Da Silva, notre député.)

C’était aujourd’hui, mer­credi 3 sep­tem­bre, l’inau­gu­ra­tion de la 66e foire de notre ville.

Lire la suite

Corbeil-Essonnes : une décision scandaleuse du Sénat

panneau_apres_elec.jpg

La semaine qui se ter­mine a été mar­quée par la scan­da­leuse déci­sion du bureau du Sénat qui a refusé la levée de l’immu­nité par­le­men­taire de Serge Das­sault.

Cette déci­sion donne une image lamen­ta­ble de la classe poli­ti­que qui sem­ble se pro­té­ger de la jus­tice et elle est un obs­ta­cle à la mani­fes­ta­tion de la vérité même si elle n’empê­che pas l’enquête de se pour­sui­vre.

J’ai été sen­si­ble aux pro­tes­ta­tions qui ont suivi cette déci­sion et je sais que beau­coup de socia­lis­tes, comme notre député, la con­dam­nent comme moi. Reste qu’il s’est tout de même trouvé un ou deux séna­teurs socia­lis­tes pour ne pas voter la levée de l’immu­nité (sans l’avouer). La res­pon­sa­bi­lité du Parti Socia­liste est donc enga­gée.

La pré­pa­ra­tion des muni­ci­pa­les à Cor­beil-Esson­nes se pour­suit comme je l’avais hélas prévu; la droite est ras­sem­blée, la gau­che est écla­tée.

Une réu­nion du Front de Gau­che aura lieu demain lundi à 20 h 30 au café “Le Salen­gro”. Je publie­rai ensuite, dans la semaine qui vient, un texte qui revien­dra sur la pré­pa­ra­tion des muni­ci­pa­les et dans le quel je vous dirai ce que je pense de la navrante situa­tion dans laquelle nous som­mes.

Une décision inacceptable



La déci­sion prise hier par le Bureau du Sénat de ne pas lever l’immu­nité par­le­men­taire de Serge Das­sault m’appa­raît inac­cep­ta­ble.

Lire la suite

Attendre

On m’inter­roge sur l’évo­lu­tion de la situa­tion à Cor­beil-Esson­nes…

Nous assis­tons actuel­le­ment à une nou­velle étape dans l’action de la police et de la jus­tice. Les enquê­tes en cours por­tent à la fois sur la cor­rup­tion (c’est l’enquête que mène la Divi­sion natio­nale des inves­ti­ga­tions finan­ciè­res et fis­ca­les) et sur les 2 ten­ta­ti­ves d’homi­ci­des qui ont eu lieu dans notre ville (c’est l’enquête de la Direc­tion régio­nale de la police judi­ciaire de Ver­sailles). Le lien entre les deux enquê­tes n’est pas offi­ciel­le­ment fait même si je n’ai pas de doute à ce sujet.

Après avoir ras­sem­blé de nom­breux témoi­gna­ges et indi­ces, les enquê­teurs inter­ro­gent main­te­nant les prin­ci­paux pro­ta­go­nis­tes de ces affai­res. J’ai déjà eu l’occa­sion de dire ici que j’accor­dais toute ma con­fiance aux enquê­teurs que j’ai ren­con­trés.

Après l’audi­tion de Jean-Pierre Bech­ter qui a été entendu plu­sieurs heu­res sous le sta­tut de la garde à vue, la levée de l’immu­nité par­le­men­taire de Serge Das­sault a été deman­dée. Un vote doit avoir lieu au sein du bureau du Sénat le 3 juillet.

L’immu­nité par­le­men­taire a pour objet d’évi­ter les com­plots poli­ti­ques et les pres­sions sur les élus. Il est clair qu’il ne s’agit pas de cela dans cette affaire. Serge Das­sault doit répon­dre de ses actes devant la jus­tice de son pays comme tout citoyen. Les séna­teurs qui s’y oppo­se­raient, quelle que soit leur orien­ta­tion poli­ti­que, pren­draient une lourde res­pon­sa­bi­lité. Je les con­si­dé­re­rais comme des enne­mis de la démo­cra­tie.

Une enquête préliminaire est ouverte

          (Serge Das­sault et une amie poli­ti­que à la Foire de Cor­beil-Esson­nes en 2011. Photo Syl­vain Renard. Repro­duc­tion inter­dite)

Le 16 novem­bre 2010, je vous annon­çais sur ce blog, que j’avais décidé de por­ter plainte pour que la lumière soit faite sur les agis­se­ments qui avaient abouti à l’annu­la­tion des élec­tions muni­ci­pa­les de mars 2008 par le Con­seil d’Etat.

Le 4 décem­bre der­nier, j’étais entendu par la Bri­gade Cen­trale de lutte con­tre la Cor­rup­tion de la Direc­tion Cen­trale de la Police Natio­nale pour con­fir­mer cette plainte.

J’avais décidé de gar­der le silence à ce sujet, lais­sant la police et la jus­tice pour­sui­vre leur tra­vail. Les arti­cles parus dans le Canard enchaîné, la dépê­che de l’AFP publiée hier et les arti­cles de Presse qui sont parus à sa suite m’inci­tent à rom­pre le silence que je m’étais imposé.

Je reviens de manière pré­cise ci-des­sous sur les faits que je con­nais et je les com­mente. Ce blog pourra être uti­lisé par tous ceux qui le sou­hai­tent pour s’expri­mer sur ce sujet dans la limite du res­pect de la loi et de la ligne édi­to­riale de ce blog.

Lire la suite

Rappel

Arti­cle L106 du code élec­to­ral

Qui­con­que, par des dons ou libé­ra­li­tés en argent ou en nature, par des pro­mes­ses de libé­ra­li­tés, de faveurs, d’emplois publics ou pri­vés ou d’autres avan­ta­ges par­ti­cu­liers, faits en vue d’influen­cer le vote d’un ou de plu­sieurs élec­teurs aura obtenu ou tenté d’obte­nir leur suf­frage, soit direc­te­ment, soit par l’entre­mise d’un tiers, qui­con­que, par les mêmes moyens, aura déter­miné ou tenté de déter­mi­ner un ou plu­sieurs d’entre eux à s’abs­te­nir, sera puni de deux ans d’empri­son­ne­ment et d’une amende de 15 000 euros.

Seront punis des mêmes pei­nes ceux qui auront agréé ou sol­li­cité les mêmes dons, libé­ra­li­tés ou pro­mes­ses.

Arti­cle L107 du code élec­to­ral

Ceux qui, soit par voies de fait, vio­len­ces ou mena­ces con­tre un élec­teur, soit en lui fai­sant crain­dre de per­dre son emploi ou d’expo­ser à un dom­mage sa per­sonne, sa famille ou sa for­tune, l’auront déter­miné ou auront tenté de le déter­mi­ner à s’abs­te­nir de voter, ou auront influencé ou tenté d’influen­cer son vote, seront punis d’un empri­son­ne­ment de deux ans et d’une amende de 15 000 euros.

Arti­cle L109 du code élec­to­ral

Dans les cas pré­vus aux arti­cles L. 106 à L. 108, si le cou­pa­ble est fonc­tion­naire public, la peine sera dou­ble.

Fraude électorale à Corbeil-Essonnes : une preuve ?

Le jour­nal “Libé­ra­tion” publie ce matin un témoi­gnage qui sem­ble acca­blant pour Serge Das­sault. Un élec­teur de Cor­beil-Esson­nes affirme avoir reçu une somme impor­tante pour faire voter en faveur de la droite. Il pro­duit des docu­ments ban­cai­res pour prou­ver ses décla­ra­tions.

Je rap­pelle que le Con­seil d’Etat avait déjà reconnu l’exis­tence de dons d’argent et que les pra­ti­ques de notre ancien maire étaient deve­nues au fil du temps un secret de poli­chi­nelle. Tout le monde savait mais per­sonne n’avait de preuve. Les décla­ra­tions publiées ce matin cons­ti­tuent donc un fait nou­veau impor­tant.

Nous n’en som­mes plus à un pro­blème de régu­la­rité des opé­ra­tions élec­to­ra­les qui relève du Tri­bu­nal Admi­nis­tra­tif et du Con­seil d’Etat. Si les faits évo­qués sont con­fir­més, Serge Das­sault et son équipe ont com­mis un délit réprimé par le Code Pénal. Il faut main­te­nant que la jus­tice passe.

Le Conseil d'Etat a tranché

Le Con­seil d’Etat vient de con­fir­mer la déci­sion du Tri­bu­nal Admi­nis­tra­tif qui annu­lait les der­niè­res muni­ci­pa­les de Cor­beil-Esson­nes en rai­son de l’irré­gu­la­rité du bul­le­tin de vote de la liste con­duite par Jean-Pierre Bech­ter.

J’apprends cette nou­velle avec grand plai­sir car elle con­firme que nous avons eu rai­son de con­tes­ter cette élec­tion. Une nou­velle occa­sion va donc être don­née à nos con­ci­toyens de met­tre fin au “sys­tème Das­sault” dans les semai­nes qui vien­nent. Sou­hai­tons qu’ils sachent la sai­sir dans l’inté­rêt de tous !

La déci­sion du Con­seil d’Etat

Démentis

LeParisien_1_jnl.jpg

Des infor­ma­tions faus­ses cir­cu­lant ces jours-ci à pro­pos de l’éven­tuel rachat du jour­nal Le Pari­sien par le groupe Das­sault, je tiens à appor­ter quel­ques pré­ci­sions.

Lire la suite

Comme des habitués...

ce_01.jpg

Le Rap­por­teur public de Con­seil d’Etat a con­clu cet après-midi au rejet de la requête de Jean-Pierre Bech­ter qui deman­dait au Con­seil d’annu­ler la déci­sion du Tri­bu­nal Admi­nis­tra­tif de Ver­sailles annu­lant les der­niè­res muni­ci­pa­les de Cor­beil-Esson­nes.

Lire la suite

Place Roger Salengro

Roger_salengro_600.jpg

Le 22 novem­bre 1936 à Lille, plus d’un mil­lion de per­son­nes assis­taient aux obsè­ques du socia­liste Roger Salen­gro. (le mot socia­liste avait à l’épo­que un autre sens qu’aujourd’hui…). Le minis­tre de l’inté­rieur de Léon Blum venait de met­tre fin à ses jours à le suite d’une cam­pa­gne abjecte de l’extrême droite.

J’ai revu avec plai­sir lundi der­nier sur la 5, le beau film qu’a con­sa­cré Yves Bois­set à cet homme remar­qua­ble tué par l’extrême droite.

Le temps a passé et la vie de Salen­gro et son sui­cide ne sont plus aujourd’hui des sujets de polé­mi­que. Un peu par­tout en France des pla­ces, des rues, des parcs, por­tent son nom pour hono­rer sa mémoire et se sou­ve­nir des dan­gers de cer­tai­nes for­mes igno­bles du com­bat poli­ti­que.

Il faut cher­cher long­temps pour trou­ver en France des hom­mes que le rap­pel de ce sou­ve­nir dérange. Nous avons le mal­heur d’en avoir un à Cor­beil-Esson­nes qui vou­lut en rebap­ti­sant la place Roger Salen­gro faire oublier cet homme et ceux qui l’ont tué.

Il était maire. Il est médio­cre.

La proue

proue5.jpg

J’assis­tais hier au soir à la réu­nion de pré­sen­ta­tion du pro­gramme immo­bi­lier “La proue” qui va voir le jour à l’angle des rues Saint-Spire et Che­val­lier à Cor­beil-Esson­nes.

Lire la suite

Le Tribunal Administratif a tranché

J’avais indi­qué il y a quel­ques jours que le Rap­por­teur Public du Tri­bu­nal Admi­nis­tra­tif de Ver­sailles pré­co­ni­sait l’annu­la­tion de la déli­bé­ra­tion du Con­seil Muni­ci­pal de Cor­beil-Esson­nes dési­gnant Bouy­gues comme amé­na­geur du site de la Pape­te­rie. J’apprends avec plai­sir que le Tri­bu­nal a pris la déci­sion d’annu­la­tion pré­co­ni­sée par le rap­por­teur Public.

La ville doit pren­dre une nou­velle déli­bé­ra­tion et lan­cer un nou­vel appel d’offre sous astreinte de 150 euros par jour. Au lieu de se plier à cette déci­sion de jus­tice, le Maire de Cor­beil-Esson­nes a indi­qué son inten­tion de faire appel. Je regrette qu’il sou­haite pour­sui­vre le com­bat incer­tain dans lequel Serge Das­sault s’est engagé.

Il serait bien plus con­forme à l’inté­rêt géné­ral d’arrê­ter un chan­tier qui peut mener à une situa­tion dom­ma­gea­ble pour la com­mune et d’en pro­fi­ter pour repen­ser la pro­jet comme le pro­pose Bruno Piriou avec bon sens.

Un homme d'un autre temps

montage_def1.jpg
(Mon­tage pho­to­gra­phi­que SR)

Les direc­teurs des 15 éco­les élé­men­tai­res de Cor­beil-Esson­nes étaient invi­tés hier à un déjeu­ner de tra­vail par le maire de la com­mune Jean-Pierre Bech­ter. Rien que de plus nor­mal sauf que…

Lire la suite

- page 1 de 2