Le blog de Sylvain Renard

Keyword - Jean-Luc Mélenchon

Avant le premier tour...

BH1.jpg

Je vou­drais d’abord avoir une pen­sée émue pour les vic­ti­mes de l’atten­tat qui a frappé notre pays hier au soir.

Une fois de plus, les for­ces de police qui assu­rent notre sécu­rité sont dure­ment tou­chées. Je leur témoi­gne mon sou­tien et ma soli­da­rité.

La cam­pa­gne élec­to­rale que nous venons de vivre s’achève tris­te­ment non seu­le­ment à cause de cet atten­tat mais aussi pour moi, parce qu’elle ne crée aucun réel espoir d’un chan­ge­ment impor­tant et pro­gres­siste.

Rien de ce que j’ai entendu ou lu ces der­niers jours ne remet en cause les con­vic­tions que j’expri­mais dans mon texte du 19 mars.

Cer­tes, Jean-Luc Mélen­chon a réussi une remar­qua­ble remon­tée due à ses qua­li­tés per­son­nel­les mais aussi au “vote utile”. Beau­coup d’élec­teurs de gau­che qui ne sont pas d’accord avec lui sur de nom­breux points vote­ront pour lui en déses­poir de cause, parce qu’aucun autre can­di­dat pro­che de leurs idées ne sem­ble pou­voir l’empor­ter. Mais cette remon­tée ne doit pas cacher l’essen­tiel : le pro­gramme et la stra­té­gie adop­tés par le lea­der de la France Insou­mise ne lui per­met­tront pro­ba­ble­ment pas d’attein­dre le second tour et même s’il était élu d’appli­quer son pro­gramme, au demeu­rant dan­ge­reux à divers égards.

Au sujet du pro­gramme de la France Insou­mise, je vous con­seille l’inté­res­sant arti­cle de mon ami Guillaume Duval qui n’est pas, croyez-moi, un défen­seur du capi­ta­lisme libé­ral.

Au sujet de la stra­té­gie, je cons­tate par­tout que des can­di­dats de la France Insou­mise s’oppo­sent à des can­di­dats com­mu­nis­tes. C’est le cas à Cor­beil-Eson­nes et si je res­pecte la posi­tion de Michel Nouaille qui sou­tient Jean-Luc Mélen­chon avec son Parti, on com­pren­dra que je ne vote pas avec ceux qui ne veu­lent pas de lui comme député… Bref, Jean-Luc Mélen­chon c’est le refus du ras­sem­ble­ment et du com­pro­mis poli­ti­que, donc l’échec.

Je com­prends l’enthou­siasme de ceux qui le sou­tien­nent mais on ne fait uti­le­ment de la poli­ti­que qu’avec la réa­lité et la France n’est pas dans l’état qu’ils ima­gi­nent. L’aven­ture de la Frrance Insou­mise, quel­les que soient les qua­li­tés de ses mili­tants et de ses rares lea­ders, ne fera que retar­der, sans doute d’une dizaine d’années, le suc­cès d’une gau­che de gou­ver­ne­ment apte à amé­lio­rer la vie des plus pau­vres, à lut­ter réel­le­ment con­tre la finance et à réduire le chô­mage, bref à faire ce que Fran­çois Hol­lande n’a pas fait.


Benoit Hamon, placé dans une situa­tion très dif­fi­cile, a eu le mérite de rem­por­ter la vic­toire des pri­mai­res de la Gau­che en ras­sem­blant de nom­breux socia­lis­tes et sym­pa­thi­sants qui refu­sent le social libé­ra­lisme et sans les­quels on ne cons­truira rien de dura­ble à gau­che en France. Il a adopté la stra­té­gie de ras­sem­ble­ment qui con­ve­nait comme le mon­trent ses accords avec les verts et les radi­caux de gau­che. Il a mené une cam­pa­gne cou­ra­geuse et hono­ra­ble. Je n’ai aucune rai­son de remet­tre en cause le choix que j’avais expli­cité il y a un mois, c’est pour­quoi je vote­rai diman­che pour Benoit Hamon.

Jette moi ça dehors !

« Jette moi ça dehors ! », c’est Jean-Luc Mélen­chon qui parle, diman­che der­nier au cours de la mar­che qu’il a orga­ni­sée pour une sixième Répu­bli­que.

Que repré­sente ce « ça » qu’il faut jeter ? Une bou­teille vide ? Un sac qui embal­lait un sand­wich ? Un klee­nex usagé ? Eh bien non, le « ça » à jeter, c’était un jour­na­liste !

Et qu’avait fait le « ça » pour être jeté ? Il avait posé une ques­tion ! Une ques­tion scan­da­leuse : « Vous pen­sez pou­voir gagner sans Benoît Hamon ? ». La ques­tion avait d’abord sus­cité l’ire du can­di­dat : « Votre ques­tion me saoule mon­sieur » ce qui était accep­ta­ble car un homme poli­ti­que peut être agacé par une ques­tion et ne pas sou­hai­ter y répon­dre mais la suite ne l’est pas.

« Vous avez vu ce sale con? » demande alors Jean-luc Mélen­chon à ses amis avant de don­ner l’ordre qui fait le titre de cet arti­cle.

On ne sait si le can­di­dat avait iden­ti­fié le jour­na­liste (il tra­vaillait pour l’émis­sion du Ser­vice Public C à vous de France 5) mais cela n’a pas grande impor­tance. Il n’est pas tolé­ra­ble qu’un homme poli­ti­que insulte ainsi un jour­na­liste qui n’a fait que poser une ques­tion par­fai­te­ment cor­recte.

Ce déra­page n’est hélas pas le pre­mier du can­di­dat de la France Insou­mise qui s’est fait une spé­cia­lité de ces répon­ses vio­len­tes et insul­tan­tes. Cette atti­tude ne cor­res­pond pas à l’image que je me fais d’un Pré­si­dent de la Répu­bli­que ni d’ailleurs de n’importe quel homme poli­ti­que.

Voir la video sur le Huf­fing­ton Post

L'échec du Front de Gauche

europe_opt.jpg
(Ce vase grec repré­sente l’enlè­ve­ment de la nym­phe Europe par Zeus qui s’était trans­formé en tau­reau pour la séduire. Il n’est pas inter­dit, dans une vision plus moderne de la mytho­lo­gie de voir en ce tau­reau une image de la finance inter­na­tio­nale…)



Le résul­tat des élec­tions euro­péen­nes est d’abord pour moi l’échec du Front de Gau­che. Un échec dont il faut pren­dre cons­cience pour en tirer des ensei­gne­ments.

Lire la suite

Le retour de Mélenchon



Je lis avec inté­rêt l’entre­tien que Jean-Luc Mélen­chon a accordé au Jour­nal du Diman­che.

Lire la suite

Au soir du premier tour

MAC.jpg
(Photo : cap­ture d’écran de Marie-Arlette Car­lotti, Minis­tre aux per­son­nes han­di­ca­pées, arri­vée en tête devant Renaud Muse­lier dans la cin­quième cir­cons­crip­tion des Bou­ches-du-Rhône.)

Je ne ferai ce soir que quel­ques remar­ques sur les résul­tats dont je viens de pren­dre con­nais­sance

Lire la suite

J - 6



Quel­ques mots avec des ima­ges pri­ses sur le mar­ché hier matin.

Lire la suite

Avant le premier tour



Con­for­mé­ment à la loi, rien ne sera publié sur ce blog demain. Nous nous retrou­ve­rons après le pre­mier tour.

Lire la suite

Notes de campagne n° 6

notes.jpg

Quel­ques réflexions à 15 jours du pre­mier tour.

Lire la suite

Ma prise de la Bastille

18m19.jpg

Je n’étais pas en très bonne forme pour mani­fes­ter mais fran­che­ment je ne regrette pas…

La mani­fes­ta­tion du Front de Gau­che qui a ras­sem­blé des dizai­nes de mil­liers de per­son­nes de la Nation à la Bas­tille avant que Jean-Luc Mélen­chon prenne la parole est un évé­ne­ment poli­ti­que impor­tant.

Elle inter­vient alors qu’il est aujourd’hui cer­tain que la cam­pa­gne du Front de Gau­che réus­sit à faire bou­ger les lignes. Son suc­cès est en lui-même une preuve de cette réus­site et je pense qu’elle mar­quera une nou­velle étape de notre pro­gres­sion.

Mais cette mani­fes­ta­tion a eu aussi une valeur humaine et mili­tante. J’ai noté la joie des par­ti­ci­pants, leur plai­sir d’être ensem­ble.

On nous parle sou­vent de vote utile et de réa­lisme. Ce qui me paraît tota­le­ment irréa­liste aujourd’hui c’est de pen­ser que les cho­ses chan­ge­ront réel­le­ment avec Fran­çois Hol­lande.

Je sais ce que j’ai dit et écrit en 1981, j’ai fait la cam­pa­gne de Fran­çois Mit­ter­rand sans illu­sions exces­si­ves, je ne me suis mal­heu­reu­se­ment pas trompé et ce n’est faire offense à per­sonne que de recon­naî­tre que tous les Fran­çois ne se valent pas.

Qu’on ne s’y trompe pas, ni Fran­çois Hol­lande, ni Nico­las Sar­kozy n’appli­que­ront les pro­gram­mes qu’ils nous pré­sen­tent. Parce que la crois­sance ne sera pas au ren­dez-vous car leurs pro­gram­mes ne peut la sus­ci­ter, il expli­que­ront au bout de quel­ques mois qu’un nou­veau plan d’aus­té­rité est néces­saire.

Le vote utile au pre­mier tour des pro­chai­nes pré­si­den­tiel­les, c’est celui qui tien­dra compte de l’espoir qui est en train de se lever, qui mar­quera le refus de l’aus­té­rité comme moyen de régler la crise et la volonté de déve­lop­per la démo­cra­tie.

C’est le vote pour Jean-Luc Mélen­chon.

Retour sur la mani­fes­ta­tion d’aujourd’hui en 40 ima­ges.

Lire la suite

Note de campagne n° 4

notes.jpg

A deux mois de la pré­si­den­tielle…

Lire la suite

Note de campagne n° 2

notes.jpg

Nous som­mes à 70 jours du pre­mier tour…

Lire la suite

Note de campagne n° 1

notes.jpg

Dans ces notes de cam­pa­gne, j’appor­te­rai de brefs com­men­tai­res sur le dérou­le­ment de la cam­pa­gne des pré­si­den­tiel­les.

Lire la suite

Un documentaire sur Jean-Luc Mélenchon

La chaîne de télé­vi­sion Pla­nète a dif­fusé récem­ment un docu­men­taire inti­tulé “Pour en arri­ver là”. Réa­lisé par Allan Roth­schild et Caro­line Roux, ce film est un por­trait de Jean-Luc Mélen­chon.

J’avais ren­con­tré Allan Roth­schild il y a quel­ques semai­nes pour lui four­nir des pho­tos de Jean-Luc que j’avais pri­ses il y a une tren­taine d’années. J’avais eu une très bonne impres­sion, l’homme est curieux, inté­ressé par le par­cours de Jean-Luc et fin con­nais­seur de l’his­toire de la gau­che.

Je n’ai pas été déçu du résul­tat. Non seu­le­ment le film réus­sit à retra­cer l’iti­né­raire poli­ti­que de notre can­di­dat à la pro­chaine pré­si­den­tielle mais il est aussi une source de ren­sei­gne­ments très sérieuse sur l’his­toire de la gau­che de ces der­niè­res décen­nies. Je ne suis pas d’accord avec tous les points de vue expri­més (j’ai vécu une par­tie des évé­ne­ments rap­por­tés) mais dans l’ensem­ble il s’agit d’un tra­vail inté­res­sant et hon­nête.

J’essaie­rai de reve­nir sur ce film pro­chai­ne­ment mais je vous pro­pose d’en pren­dre con­nais­sance puisqu’il est dis­po­ni­ble sur You­tube.

Voir le docu­men­taire

Présidentielles : premier meeting du Front de Gauche

me2.jpg

Devant plu­sieurs mil­liers de per­son­nes, s’est tenu hier soir le pre­mier mee­ting du Front de Gau­che en vue des pré­si­den­tiel­les.

Lire la suite

Un mauvais dessin

meluche_1.jpg

J’ai pris con­nais­sance du des­sin de Plantu publié dans l‘Express qui a sus­cité de nom­breu­ses réac­tions, d’abord de Jean-Luc Mélen­chon, puis de nom­breux com­men­ta­teurs et hom­mes poli­ti­ques.

Lire la suite

Jean-Luc chez Michel

meluche_1.jpg

J’ai regardé cet après-midi Vive­ment Diman­che, l’émis­sion de Michel Dru­cker qui rece­vait aujourd’hui Jean-Luc Mélen­chon.

Lire la suite

Une nouvelle sénatrice

Jean-Luc Mélen­chon ayant été élu député euro­péen, il a cessé d’être séna­teur. Il est rem­placé par celle qui le sui­vait sur la liste sur laquelle il figu­rait.

Nous venons donc d’appren­dre que notre cama­rade Marie-Agnès Labarre vient de faire son entrée au Sénat. Marie-Agnès est mem­bre du Parti de Gau­che et milite comme moi dans le Comité de la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Essonne.

Elle a été ingé­nieure en micro­bio­lo­gie et pos­sède une sérieuse expé­rience locale, ayant été Maire de Vert-Le-Petit. Je lui sou­haite bon cou­rage, je sais qu’elle fera du tra­vail utile et qu’elle pourra nous aider dans nos lut­tes de tous les jours.

On votait dimanche dernier...

On votait à Cor­beil-Esson­nes mais aussi en Alle­ma­gne et au Por­tu­gal. Jean-Luc Mélen­chon revient sur ces élec­tions dans une vidéo pour en ana­ly­ser la por­tée.

Voir cette vidéo.