18m19.jpg

Je n’étais pas en très bonne forme pour mani­fes­ter mais fran­che­ment je ne regrette pas…

La mani­fes­ta­tion du Front de Gau­che qui a ras­sem­blé des dizai­nes de mil­liers de per­son­nes de la Nation à la Bas­tille avant que Jean-Luc Mélen­chon prenne la parole est un évé­ne­ment poli­ti­que impor­tant.

Elle inter­vient alors qu’il est aujourd’hui cer­tain que la cam­pa­gne du Front de Gau­che réus­sit à faire bou­ger les lignes. Son suc­cès est en lui-même une preuve de cette réus­site et je pense qu’elle mar­quera une nou­velle étape de notre pro­gres­sion.

Mais cette mani­fes­ta­tion a eu aussi une valeur humaine et mili­tante. J’ai noté la joie des par­ti­ci­pants, leur plai­sir d’être ensem­ble.

On nous parle sou­vent de vote utile et de réa­lisme. Ce qui me paraît tota­le­ment irréa­liste aujourd’hui c’est de pen­ser que les cho­ses chan­ge­ront réel­le­ment avec Fran­çois Hol­lande.

Je sais ce que j’ai dit et écrit en 1981, j’ai fait la cam­pa­gne de Fran­çois Mit­ter­rand sans illu­sions exces­si­ves, je ne me suis mal­heu­reu­se­ment pas trompé et ce n’est faire offense à per­sonne que de recon­naî­tre que tous les Fran­çois ne se valent pas.

Qu’on ne s’y trompe pas, ni Fran­çois Hol­lande, ni Nico­las Sar­kozy n’appli­que­ront les pro­gram­mes qu’ils nous pré­sen­tent. Parce que la crois­sance ne sera pas au ren­dez-vous car leurs pro­gram­mes ne peut la sus­ci­ter, il expli­que­ront au bout de quel­ques mois qu’un nou­veau plan d’aus­té­rité est néces­saire.

Le vote utile au pre­mier tour des pro­chai­nes pré­si­den­tiel­les, c’est celui qui tien­dra compte de l’espoir qui est en train de se lever, qui mar­quera le refus de l’aus­té­rité comme moyen de régler la crise et la volonté de déve­lop­per la démo­cra­tie.

C’est le vote pour Jean-Luc Mélen­chon.

Retour sur la mani­fes­ta­tion d’aujourd’hui en 40 ima­ges.