at.jpg

Il y a déjà 4 ans, j’évo­quais sur ce blog la vie et la mort d’Alan Turing. On annon­çait à l’épo­que que Gor­­don Brown venait de pré­sen­ter des excu­ses offi­ciel­les pour la façon dont Turing avait été traité par la jus­tice bri­tan­ni­que.

J’ai appris avec satis­fac­tion que la Reine d’Angle­terre venait de grâ­cier ce for­mi­da­ble mathé­ma­ti­cien qui est un des fon­da­teurs de l’infor­ma­ti­que.

Il aura donc fallu atten­dre 59 ans pour qu’Alan Turing retrouve offi­ciel­le­ment son inno­cence après avoir été con­damné en rai­son de son homo­sexua­lité et s’être sui­cidé en rai­son du trai­te­ment que la jus­tice bri­tan­ni­que lui avait imposé. Mieux vaut tard que jamais !

Mon arti­cle de 2009.