L’idiot utile

Pen­dant les fêtes, j’ai lu atten­ti­ve­ment l’arti­cle du pari­sien dans lequel Bruno Piriou annon­çait qu’il refu­sait l’accord dépar­te­men­tal entre la Parti Socia­liste et le Parti Com­mu­niste sur le can­ton de Cor­beil-Esson­nes. Depuis, les faits dra­ma­ti­ques que nous con­nais­sons tous se sont dérou­lés et le texte ci-des­sous n’avait pas lieu d’être publié. Entre temps, Piriou a pré­senté ses can­di­dats et con­ti­nué ses décla­ra­tions ubues­ques.

Ce texte, quel­que peu acerbe, n’est là que pour met­tre en avant les agis­se­ments de l’irres­pon­sa­ble et égoïste Bruno Piriou.

Irres­pon­sa­ble car, alors que des dis­cus­sions étaient encore en cours entre nos deux for­ma­tions poli­ti­ques, il a décidé de s’affran­chir de façon indi­vi­duelle et égo­cen­tri­que de cet accord. Un accord plus que néces­saire pour gar­der le Dépar­te­ment à gau­che. Egoïste car dans son uti­li­sa­tion per­ma­nente du « je » ; il oublie qu’il entraîne dans sa déci­sion sa for­ma­tion poli­ti­que mais aussi la majo­rité dépar­te­men­tale.

Si je peux enten­dre que cer­tains de nos par­te­nai­res aient des dou­tes, voire soient oppo­sés à la poli­ti­que menée actuel­le­ment par le gou­ver­ne­ment, com­ment peut-il jus­ti­fier cette déci­sion égoïste ? Donne-t-il un seul exem­ple d’une poli­ti­que menée par la majo­rité PS/PC/EELV/PG en Essonne avec laquelle il serait en oppo­si­tion ? Non ! Il veut sim­ple­ment faire d’une élec­tion locale une élec­tion natio­nale pour laquelle il endos­se­rait le rôle de che­va­lier blanc alors qu’il res­sem­ble plus à un « Fran­çois Pignon », le côté sym­pa­thi­que en moins.

Dans le même temps, au Parti Socia­liste, c’est un autre rôle que cer­tains ont choisi d’endos­ser! De Jérôme Guedj à Car­los Da Silva, tous ont pris leurs res­pon­sa­bi­li­tés, allant même pour ce der­nier jusqu’à pro­po­ser de lais­ser la place à cet irres­pon­sa­ble (et ceux qui con­nais­sent l’his­to­ri­que socia­liste de Cor­beil-Esson­nes savent que cette déci­sion n’a pas été facile à accep­ter dans la sec­tion…).

Si ce per­son­nage est donc clai­re­ment irres­pon­sa­ble, il est éga­le­ment tota­le­ment inco­hé­rent ! Il nous dit : « Je ne peux me sou­met­tre à une alliance poli­ti­cienne avec ceux qui por­tent la poli­ti­que du gou­ver­ne­ment ». Je cons­tate que sa cohé­rence poli­ti­que com­mence là où s’arrê­tent ses inté­rêts per­son­nels. Car s’il était si cohé­rent que cela, après avoir refusé de sou­te­nir le can­di­dat de la gau­che au second de la légis­la­tive en 2012, il aurait dû quit­ter la majo­rité dépar­te­men­tale. Lui qui dénonce le « jusqu’au bou­tis­me de Car­los Da Silva » a pour­tant tou­jours voté pour tous les débats d’orien­ta­tions bud­gé­tai­res, tous les bud­gets et tous les comp­tes admi­nis­tra­tifs pré­sen­tés au Con­seil géné­ral. S’il avait vrai­ment voulu être en cohé­rence avec ses idéaux poli­ti­ques (en tout cas au moins ceux affi­chés dans sa com­mu­ni­ca­tion), il aurait dû dénon­cer depuis long­temps les agis­se­ment des socia­lis­tes au Con­seil géné­ral et refu­ser de par­ti­ci­per – et donc de cau­tion­ner – les choix qu’ils dénon­cent aujourd’hui.

Il ne me sem­ble pas avoir entendu un seul cama­rade du Parti Com­mu­niste ou du Front de gau­che regret­ter et/ou cri­ti­quer le tra­vail de Mar­jo­laine Rauze d’abord sur la poli­ti­que des Col­lè­ges puis depuis trois ans sur celle des Affai­res Socia­les. Qui a remis en cause à gau­che le tra­vail qu’a pu faire Guy Bon­neau en matière d’Inser­tion ou d’Eco­no­mie Sociale et Soli­daire ? Piriou lui-même est bien con­tent d’avoir pu faire des forums d’abord sur le thème de l’Envi­ron­ne­ment puis main­te­nant sur la Jeu­nesse…

Ne vous trom­pez pas d’élec­tions Cama­rade(s) !

Enfin si jamais dans un éclair de luci­dité il deve­nait enfin cohé­rent avec lui-même, il devrait d’ores et déjà annon­cer que si la Gau­che, EELV et le Parti Socia­liste gar­dent en mars pro­chain la majo­rité au Con­seil géné­ral, il refu­sera toute vice-pré­si­dence et toute par­ti­ci­pa­tion dans cette majo­rité. J’attends de voir…

En con­clu­sion, je dirai que la seule chose qui est « ferme et défi­ni­tif » dans sa déci­sion, c’est qu’elle fait le jeu de l’UMP et de ses alliés. Après avoir fait per­dre la gau­che Cor­beil-Esson­noise depuis plus de 20 ans main­te­nant lors des élec­tions muni­ci­pa­les, il a donc décidé de pas­ser au niveau supé­rieur et de faire per­dre éga­le­ment la Gau­che au niveau dépar­te­men­tal.

Bruno Piriou, en plus d’être irres­pon­sa­ble et inco­hé­rent, est donc l’exem­ple même de « l’idiot utile » (expres­sion attri­buée à Lénine) pour la droite Cor­beil-Esson­noise depuis main­te­nant 1995 et demain – je le crains mal­heu­reu­se­ment – de la droite dépar­te­men­tale…