Ce ras­sem­ble­ment était orga­nisé par Evry Pales­tine, RiSo­li­da­rité Pales­tine et L’Oli­vier-AFPS Cor­beil-Esson­nes. Ces trois asso­cia­tions (je suis un mili­tant de l’Oli­vier) sont des comi­tés locaux de l’Asso­cia­tion France Pales­tine Soli­da­rité (AFPS). Le col­lec­tif Pales­tine Evry-Essonne sou­te­nait cette ini­tia­tive.

Cette utile ini­tia­tive s’est dérou­lée dans le calme mal­gré deux peti­tes pro­vo­ca­tions de mili­tants pro-israé­liens, la police pré­sente est inter­ve­nue avec effi­ca­cité et sang-froid. Plu­sieurs inter­ve­nants ont témoi­gné de la situa­tion dra­ma­ti­que en Pales­tine en rai­son des bom­bar­de­ments d’Israël.

Je ferai 6 remar­ques sur la situa­tion actuelle.

1. On peut pen­ser que le Hamas a tort de lan­cer des roquet­tes sur Israël mais on ne peut nier qu’Israël méprise depuis de nom­breu­ses années le droit inter­na­tio­nal et les réso­lu­tions de l’ONU en occu­pant des ter­ri­toi­res qui ne lui appar­tien­nent pas. Je com­prends l’exas­pé­ra­tion des pales­ti­niens qui ne voient aucun issue à une situa­tion qui bafoue leurs droits élé­men­tai­res.

2. Les opé­ra­tions mili­tai­res israé­lien­nes vont avoir pour effet de met­tre fin au gou­­ver­­ne­ment pales­­ti­nien d’entente natio­nale qui peut seul per­met­tre de pro­gres­ser vers la paix. Elles n’amé­lio­re­ront pas la sécu­rité d’Israël à moyen et long terme mais crée­ront de nou­vel­les frus­tra­tions et de nou­vel­les hai­nes qui ren­dront plus dif­fi­ci­les la paix.

3. Il n’est pas pos­si­ble de faire une comp­ta­bi­lité maca­bre mais com­ment ne pas rap­pe­ler l’aspect asy­mé­tri­que du con­flit ? Une armée suré­qui­pée d’un côté (une des meilleu­res armées du monde) et de l’autre une popu­la­tion civile qui ne peut guère fuir ou se pro­té­ger. C’est ce qui expli­que le bilan dra­ma­ti­que qui s’accroit de jour en jour : des cen­tai­nes de mai­sons détrui­tes, envi­ron 300 pales­ti­niens tués et 2 000 bles­sés.

4. Je con­damne fer­me­ment l’atti­tude du gou­ver­ne­ment fran­çais. Le pre­mier com­mu­ni­qué de Fran­çois Hol­lande était clai­re­ment un sou­tien à la poli­ti­que israé­lienne et cons­ti­tuait à mon sens une rup­ture grave dans la poli­ti­que de notre pays.

Je désap­prouve éga­le­ment la déci­sion d’inter­dic­tion de mani­fes­ter prise aujourd’hui par le gou­ver­ne­ment. Non seu­le­ment elle ris­que plus de créer des inci­dents plu­tôt que de les évi­ter mais elle cons­ti­tue à mon sens une vio­la­tion d’une liberté fon­da­men­tale, celle de mani­fes­ter. Je tiens le Minis­tre de l’Inté­rieur pour res­pon­sa­ble des inci­dents qui pour­raient sur­ve­nir et que bien entendu je ne sou­haite pas.

Je sou­haite que la déci­sion gou­ver­ne­men­tale soit res­pec­tée mais les tenants de la poli­ti­que d’Israël se trom­pent s’il pen­sent de cette façon nous empê­cher de nous expri­mer et de mani­fes­ter notre indi­gna­tion.

5. Il n’y a, bien entendu, dans mon atti­tude, aucun anti­sé­mi­tisme (je suis atta­ché à l’exis­tence d’Israël) et je sais que beau­coup de juifs sont en désac­cord avec la poli­ti­que d’Israël et avec les pri­ses de posi­tion de cer­tains de ceux qui pré­ten­dent les repré­sen­ter.

A cet égard, quand le médio­cre Roger Cukier­man (pré­si­dent du CRIF) déclare diman­che : « c’était un peu la Nuit de Cris­tal. On a échappé de peu à un véri­ta­ble pogrom… » et attri­bue les cau­ses des inci­dents à des ten­sions inter­com­mu­nau­tai­res reli­gieu­ses; il jette de l’huile sur le feu et agit en fait con­tre les inté­rêts bien com­pris des juifs fran­çais.

6. Je sais que beau­coup de jeu­nes en France se sen­tent con­cer­nés par l’actuel con­flit et ne savent com­ment mani­fes­ter leur soli­da­rité. Je les appelle à entrer dans l’action col­lec­tive. L’opi­nion publi­que inter­na­tio­nale peut aider à la paix et au res­pect des droits des pales­ti­niens. A nous de nous mobi­li­ser et nous n’avons pas besoin du gou­ver­ne­ment fran­çais pour le faire !

Retour en ima­ges sur le ras­sem­ble­ment d’hier soir.

a4.jpg

a1.jpg

a5.jpg

a3.jpg

a2.jpg