Mon amour pour les chau­ves-sou­ris s’expli­que par mes con­vic­tions éco­lo­gi­ques. Je suis en effet un ardent défen­seur de la bio-diver­sité. C’est dire que j’aime tous les êtres vivants ! les chiens, les chats, les arai­gnées, les tiques, les puces et même les ami­bes…

Quand j’ai vu diman­che der­nier à la télé­vi­sion un repor­tage pas­sion­nant sur les pré­cau­tions pri­ses pour pré­ser­ver les chauve-sou­ris lors de la cons­truc­tion de l’auto­route A89, j’ai été pris d’une grande émo­tion.

Com­ment ne pas être ému aux lar­mes en voyant les struc­tu­res en béton cons­trui­tes pour relo­ger les chauve-sou­ris qui habi­taient dans des arbres qui ont été abat­tus. Nous avons pu visi­ter les gale­ries réser­vées à nos amis volants, voir les bri­ques creu­ses qui leur per­met­tront de se nicher et les pro­jec­tions de ciment sur les murs qui leur per­met­tront de s’agrip­per aux aspé­ri­tés avec leurs peti­tes pat­tes.

L’émo­tion pas­sée, j’ai été pris d’une sourde inquié­tude. j’ai appris que des papillons et des foui­nes avaient déjà visité ces gale­ries réser­vées aux chauve-sou­ris. Pas de pro­blème pour ces petits ani­maux mais que se pas­se­rait-il si par temps de grand froid, un SDF, deux SDF, plu­sieurs SDF… venaient à se réfu­gier dans ces gale­ries ? C’en serait ter­miné pour la tran­quillité de nos peti­tes bêtes. Elles devraient évi­dem­ment quit­ter leurs abris chas­sées par le bruit des effrayants intrus !

Il faut donc pren­dre des mesu­res et gar­der ces gale­ries !

Aux chauve-sou­ris elles sont, aux chau­ves-sou­ris elles doi­vent res­ter !

Je pro­pose qu’une mobi­li­sa­tion s’orga­nise pour empê­cher les SDF de s’appro­cher de ces gale­ries. Des tours de garde pour­raient être orga­ni­sés car je crains que les for­ces de l’ordre ne soient pas assez nom­breu­ses pour effec­tuer le tra­vail.

J’en appelle à mes amis de EELV, venez défen­dre les abris des chauve-sou­ris !

Evi­dem­ment, il faut s’orga­ni­ser et ne pas envoyer n’importe qui n’importe com­ment. Pre­nons deux exem­ples.

Cécile Duflot ferait une excel­lente gar­dienne. A con­di­tion de se taire elle ne ferait pas peur à nos aima­bles chi­ro­ptè­res mais si elle par­lait, sa voix stri­dente crée­rait à l’évi­dence un stress insup­por­ta­ble pour nos peti­tes bêtes ! On ne peut tolé­rer pareille agres­sion con­tre les chau­ves-sou­ris.

Daniel Cohn-Ben­dit pour­rait faire un bon gar­dien, à con­di­tion de ne pas trop s’agi­ter car les mou­ve­ments de bras trop rapi­des pour­raient per­tur­ber le vol de nos gra­cieux com­pa­gnons.

Reste évi­dem­ment à tes­ter leur effi­ca­cité pour repous­ser les SDF, mais je ne veux pas faire de pro­cès d’inten­tion à mes amis éco­lo­gis­tes.

Une amie à qui je par­lais de ce pro­blème m’a fait une remar­que par­ti­cu­liè­re­ment stu­pide “Les SDF font par­tie de la bio-diver­sité, ils doi­vent donc être pro­té­gés au même titre que les chau­ves-sou­ris !”.

Quelle bêtise ! Il suf­fit de lire le jour­nal ou de regar­der autour de soi pour cons­ta­ter que les SDF, con­trai­re­ment aux chau­ves-sou­ris, ne sont pas mena­cés de dis­pa­ri­tion !

Plus d’infos