Comme cha­que année depuis plu­sieurs années je par­ti­ci­pais aujourd’hui au jury d’exa­men d’infor­ma­ti­que au Cen­tre de Réé­du­ca­tion Pro­fes­sion­nelle Paul et Liliane Gui­not.

Je par­ti­cipe quand on me le demande aux jurys qui déli­vrent le titre de déve­lop­peur logi­ciel déli­vré par le Minis­tère du Tra­vail après avoir suivi il y a quel­ques années la for­ma­tion de l’AFPA néces­saire.

Le cas du Cen­tre Gui­not est pour moi par­ti­cu­lier.

D’une part ce Cen­tre ne reçoit que des aveu­gles ou mal­voyants. Je me suis tou­jours inté­ressé au monde du han­di­cap et j’ai tra­vaillé pen­dant 6 ans à l’Ecole de Réé­du­ca­tion Pro­fes­sion­nelle de Soisy-sur-Seine, j’ai donc un inté­rêt par­ti­cu­lier pour ce type d’orga­nisme d’ensei­gne­ment.

D’autre part, me ren­dant depuis plu­sieurs années dans cet éta­blis­se­ment, j’ai pu appré­cier la qua­lité du tra­vail qu’on y accom­plit et elle est grande.

Au plan tech­ni­que les for­ma­tions qui sont déli­vrées à une cen­taine de sta­giai­res sont d’un très bon niveau; dans mon domaine sans doute supé­rieu­res à ce qui se fait ailleurs. Mais je suis éga­le­ment frappé par la qua­lité des rela­tions humai­nes qui se nouent au fil du temps entre les sta­giai­res, l’équipe péda­go­gi­que et l’ensem­ble du per­son­nel. C’est sans doute l’une des clés de la réus­site.

C’était une jour­née faste aujourd’hui ! Nous avons pu décer­ner le titre d’Etat de déve­lop­peur aux 5 can­di­dats qui nous étaient pré­sen­tés et ils ont éga­le­ment tous réussi l’option déve­lop­peur web qui est éga­le­ment pré­paré à Gui­not.

Comme cha­que année, la jour­née s’est ter­mi­née par une sym­pa­thi­que céré­mo­nie au cours de laquelle les résul­tats sont annon­cés et les attes­ta­tions remi­ses.

Il y a tou­jours de l’émo­tion chez les nou­veaux diplô­més qui ter­mi­nent ainsi une période impor­tante de leur vie qui a duré de 2 à 3 ans. Tous vont pour­sui­vre leurs étu­des en infor­ma­ti­que à l’excep­tion de l’un d’entre eux qui va entrer dans la vie active en créant son entre­prise.

Il y avait en plus cette année l’émo­tion de Véro­ni­que Bru­gnon qui ne sera plus for­ma­trice et res­pon­sa­ble des for­ma­tions infor­ma­ti­que; elle est en effet appe­lée à de nou­vel­les et impor­tan­tes fonc­tions au sein de l’éta­blis­se­ment.

Je ne regrette donc pas d’avoir délaissé pour une jour­née les sta­giai­res que je forme actuel­le­ment en direc­tion de pro­jet…

Le site de l’asso­cia­tion Paul Gui­not