Le blog de Sylvain Renard

Malices

La sensibilité des animaux

malices2.jpg

Les dépu­tés vien­nent de recon­naî­tre aux ani­maux la qua­lité d’«être vivants doués de sen­si­bi­lité».

Lire la suite

Lettre à Jean-Marc Eyrault

malices.jpg

Mon cher Jean-Marc,

Tu ne m’en vou­dras pas de te tutoyer comme je tutoie ton pro­chain suc­ces­seur, Manuel Valls. J’appar­tiens en effet à la gau­che même si la mienne est dif­fé­rente de la tienne.

Je me per­mets de t’écrire car c’est avec une grande inquié­tude que j’ai pris con­nais­sance de la déci­sion que tu as prise con­cer­nant l’aug­men­ta­tion du mon­tant du RSA.

D’abord parce que cette aug­men­ta­tion est énorme (10 %), d’autant qu’elle s’ajoute à la reva­lo­ri­sa­tion due à l’infla­tion. Elle ris­que donc de pro­duire un effet désas­treux. Ensuite parce que l’aug­men­ta­tion est extrê­me­ment bru­tale puis­que qu’elle inter­vien­dra en 5 ans. As-tu pensé que le RSA attein­dra 522,5 euros en 2017 ?

Est-il rai­son­na­ble de don­ner bru­ta­le­ment tant d’argent à des per­son­nes qui en man­quent ? Car dès l’année pro­chaine, les béné­fi­ciai­res du RSA tou­che­ront 9,50 euros de plus par mois, le moyen, je ne sais pas si tu y as pensé, de s’ache­ter un pain au cho­co­lat tous les 3 jours !

Le ris­que est grand qu’ils ne sachent pas uti­li­ser cette manne tom­bée du ciel.

Il est pos­si­ble qu’ils som­brent dans la bois­son, dans la dro­gue ou dans des achats de pro­duits de luxe…

Mais ils ne trou­ve­ront peut-être pas com­ment uti­li­ser les som­mes impor­tan­tes qu’ils rece­vront. Ils pla­ce­ront alors cet argent en ban­que et accu­mu­le­ront ainsi une inso­lente richesse. Tu ne peux pas, Jean-Marc, con­tri­buer à créer de pareilles iné­ga­li­tés.

Je ne doute pas de te bonne volonté, tu as bien entendu voulu bien faire mais tu t’es laissé entraî­ner. Tu ne devrais pas écou­ter les dan­ge­reux anar­chis­tes comme Jean-Luc Mélen­chon.

J’espère que tu pour­ras faire machine arrière. Toute la gau­che attend de toi une atti­tude res­pon­sa­ble et social-démo­crate.

Je te prie de croire, mon cher Jean-Marc, en mes sen­ti­ments inquiets et res­pec­tueux.

J'aime les chauves-souris !

malices.jpg

J’aime les chau­ves-sou­ris !

Tou­tes les chau­ves-sou­ris ! Les minio­ptè­res comme les nata­li­des, les pipis­trel­les comme les rhi­no­lo­phes, même si j’ai une légère pré­fé­rence pour les rous­set­tes qu’on appelle aussi… renards volants !

Lire la suite

La joie !

malices.jpg

C’est évi­dem­ment avec une grande joie que j’ai appris l’arrêt des pour­sui­tes con­tre Domi­ni­que Strauss-Kahn.

Lire la suite

Si j'étais de droite...

malices.jpg

(Ce billet appar­tient à la série MALI­­CES dans laquelle je pro­pose des billets d’humeur, sou­­vent polé­­mi­­ques mais tou­­jours iro­­ni­­ques.)

Lire la suite

Lettre à Ségolène

malices.jpg

(J’inau­gure avec ce billet, la série MALI­CES qui me per­met­tra de faire des billets d’humeur, sou­vent polé­mi­ques, tou­jours iro­ni­ques. Je m’adresse aujourd’hui à mon amie Ségo­lène)

Ma chère Ségo,

D’abord Ségo, tu m’a bien fait rire. Quand j’ai reçu le mail de Denis Ram­baud, le Pré­si­dent de L’Asso­cia­tion des Uni­ver­si­tés Popu­lai­res fran­çai­ses, qui m’annon­çait tes dépôts de mar­ques à L’INPI, ne le prend pas mal, mais j’ai cru à un pois­son d’avril !

C’était pas si bête d’ailleurs, j’ai appris que Michel Onfray avait eu la même réac­tion que moi. C’est vrai qu’on était le pre­mier avril et que l’his­toire parais­sait absurde.

En sou­riant, je suis allé véri­fier sur la base de don­nées de l’INIPI. Je me suis demandé une frac­tion de seconde s’il était pos­si­ble que l’INPI fasse un pois­son d’avril et j’ai dû me ren­dre à l’évi­dence : tu avais bien fait ces démar­ches étran­ges dont toute la Presse a parlé depuis !

J’ai été cher­cher des infos et des réac­tions sur Goo­gle et je me suis mis à écrire l’arti­cle que j’ai publié sur mon blog. Je me suis demandé si je n’allais pas m’atti­rer les fou­dres de mes cama­ra­des socia­lis­tes mais tu vois, ça ne m’a pas arrêté, parce que mes copains socia­lis­tes à Cor­beil-Esson­nes, ils sont intel­li­gents et res­pec­tueux des liber­tés.

Parce que quand même, tu n’y es pas allé de main morte !

D’abord “Ordre juste”, tu sais ça fait bizarre d’ima­gi­ner qu’on ne pour­rait plus uti­li­ser cette expres­sion sans te deman­der l’auto­ri­sa­tion ! Bien sûr on pour­rait tour­ner la dif­fi­culté, dire “Non à l’ordre injuste” au lieu de “Oui à l’ordre juste”, mais quand même !

Pour “Espoir à gau­che”, t’as fait fort ! Tu l’as déclaré avec et sans “L” apos­tro­phe et dans 5 clas­ses. Remar­que je te com­prends, t’as peur que le Vin­cent te le prenne !

Pour “Uni­ver­sité Popu­laire”, alors là c’est le pom­pon, il en existe une cen­taine en France ! Notre mou­ve­ment a com­mencé il y a plus d’un siè­cle ! Ségo faut te ren­sei­gner ! En plus tu lis mon blog, j’en ai parlé des Uni­ver­si­tés Popu­lai­res !

Ceci dit, Ségo, on ne va pas se fâcher pour ça. On peut se faire une cha­bi­chou-party quand tu mon­tes à Paris.

D’ailleurs, réflexion faite, tu m’a donné des idées. Tu vas rire, mais dans les semai­nes qui vien­nent, je vais dépo­ser quel­ques noms à l’INPI. “La vil­len­sem­ble” d’abord, rien que pour faire enra­ger un copain, ensuite il faut pen­ser à l’ave­nir alors allons-y : “ensem­ble avec Bruno et Natha­lie” (au cas ou Bruno Solo et Natha­lie Baye feraient un film); “Nico­le2010”, “Nico­le2014” “Mélen­chon2012” et “Kari­ma2020”. Tu vois je ne m’inté­resse qu’aux noms qui peu­vent ser­vir…

Bon, je te laisse, soi­gne-toi bien et à bien­tôt !